L’Afrique avant l’esclavage : de grands empires, une économie et des cultures fortes

7 Avr

Beaucoup d’Européens pensaient que l’Histoire de l’Afrique n’était pas importante. Leur argument était que les Africains étaient inférieurs aux Européens. Et c’est avec cet argument qu’ils justifièrent l’esclavage. Pourtant la réalité était tout autre. L’étude de l’Histoire de l’Afrique prouve que l’Afrique n’était en rien inférieure à l’Europe. Comme nous le verrons dans la suite de ce post, les peuples qui ont subit le commerce triangulaire étaient des peuples civilisés, organisés et technologiquement avancés, bien avant que les esclavagistes européens n’arrivent en répandant l’idée que ces peuples étaient arriérés.

Représentation de Mansa Musa qui fut à la tête de l'empire malien au 14e siecle et l'homme plus riche de tous les temps !

Représentation de Mansa Musa qui fut à la tête de l’empire malien au 14e siecle et l’homme plus riche de tous les temps ! Cliquez sur l’image pour en savoir plus 😉

Avant que le commerce triangulaire arrive en Afrique, ce continent avait une histoire et des cultures riches et variées. Il y avait un contexte politique, avec de grands empires, des royaumes, des cités-Etats et d’autres entités, avec leurs propres langues et cultures.

Les Africains vivaient comme les Européens

La vie des africains avant la période esclavagiste était assez similaire à celle des européens qui les ont asservi plus tard. Certains vivaient dans de grandes villes, d’autres dans des petites villes, d’autres encore vivaient à la campagne. Certains étaient riches, d’autres pauvres. Ils connaissent des périodes de paix mais aussi  des périodes de guerre.

Comme la plupart des européens, ils honoraient leurs parents et chérissaient leurs enfants. Ils travaillaient dur, puis un fois le travail achevé se consacraient à la musique, les arts et l’artisanat. Pour les grandes occasions, ou simplement pour s’amuser, ils se paraient de beaux vêtements, se maquillaient, pour voir et être vu.

 Gravure par Mage représentant un griot malinké

Un griot jouant de la kora

On parle souvent du continent africain comme s’il s’agissait d’un seul immense pays. En réalité, comme les européens à la même époque, les africains vivaient de nombreux groupes ethniques et une grande variété de nations, parlaient différentes langues et connaissaient différentes formes de cultes.

Imaginez le traumatisme que cela a été pour eux de se retrouver privés de liberté, séparés brutalement de ceux qu’ils aimaient, enchainés à des inconnus d’autres groupes ethniques avec qui la communication était sûrement impossible (ne parlant pas même langue, n’ayant pas les mêmes coutumes, étant peut-être même d’ethnies ennemies). Imaginez les faisant face à l’horreur de la traversée de l’Atlantique (le fameux « Passage du milieu ») et de l’esclavage, des faits dont de nombreux captifs avaient entendu parler durant les centaines d’années pendant lesquelles les blancs avaient chassés et pourchassés les noirs en Afrique.

Les grands empires africains

Voici quelques uns des empires qui ont existé sur le continent africain.

L’Empire Egyptien

Fresque dans la tombe de Horemheb dans la Vallée des Rois

Fresque dans la tombe de Horemheb dans la Vallée des Rois © CNRS Photothèque / Claude DELHAYE

L’Egypte fut la première d’une séries de grandes civilisations africaines. Pendant des milliers d’années, cette civilisation a achevé de magnifiques entreprises dans les domaines de la sciences, des mathématiques, de la médecine, de la technologie et des arts. La civilisation égyptienne avait déjà plus de 2000 ans quand la ville de Rome fut construite.

L’Empire du Ghana

Photo des ruines de Koumbi Saleh

Ruines de Koumbi Saleh, la capitale de l’ancien Empire du Ghana

En Afrique de l’Ouest, l‘Empire du Ghana était un vaste empire qui s’étendait sur un territoire de la taille de l’Europe de l’Est. Entre les IXe et XIIIe siècles, il faisait commerce d’or, de sel et de cuivre. LEmpire du Ghana était comme un empire européen au Moyen-Âge, avec de nombreux et puissants gouvernants locaux contrôlés par un roi ou un empereur. Le Ghana était un royaume très avancé et prospère. Le roi du Ghana aurait eut une armée d’environ 200 000 hommes.

Carte de l'ancien Empire du Ghana - Source : http://voyagesenduo.com/senegal/3grands_empires.html

Comparaison entre l’ancien Empire du Ghana et le Ghana actuel

Le Royaume du Bénin

Représentation d'Oba, le roi de l'ancien Royaume du Bénin

Représentation d’Oba, le roi de l’ancien Royaume du Bénin

Les royaumes du Bénin et Ife étaient dirigés par le peuple Yoruba entre les XIe et XIIe siècles. La civilisation Ife existait en – 500 av. J.-C et son peuple fabriquait des objets en bronze, en laiton, en cuivre, en bois et en ivoire. Des études montrent que le Bénin étaient très doué pour la sculpture de l’ivoire, la poterie, la fabrication de cordes et la production de gomme.

L’Empire du Mali

Carte montrant le Mali actuel et l'Empire du Mali

Comparaison entre le Mali actuel et l’Empire du Mali

Du XIIIe au XVe siècle, l’empire du Mali s’étendait de l’ouest au nord-est de l’Afrique. A son apogée, ce royaume faisait 2.000 km de large sur lequel s’étendait un réseau commercial organisé pour exporter la poussière d’or et les produits issus de l’agriculture vers le nord. Le Mali atteint son apogée au XIVe siècle. Le coquillage appelé cauri était utilisé comme monnaie, et on échangeait or, sel et cuivre.

Photo de la Grande Mosqué de Djennée au Mali

La Grande Mosqué de Djennée au Mali, un palais transformé en mosquée

L’Empire Songhaï

Représentation d'Askia Mohammed I, empereur de l'empire Songhaï dans le jeu Civilization V

Représentation d’Askia Mohammed I, empereur de l’empire Songhaï de 1493 à 1529

Entre 1450 et 1550, l’empire des Songhaï devint un empire puissant et prospère. Son gouvernement était bien organisé et sa monnaie était répandue. L’empire importait des tissus d’Europe. Tombouctou devint une des villes les plus importantes dans le monde. On y voyait bibliothèques et universités. Elle devint d’ailleurs le lieu de rendez-vous des poètes, des savants et des artistes d’autres régions d’Afrique et du Moyen-Orient.

Les formes d’esclavage avant l’arrivée des Européens

Représentation d'esclaves, prisoniers nubiens

Représentation de prisoniers nubiens aux temples Abou Simbel

Comme on l’entend de temps en temps, l’esclavage existait en Afrique avant l’arrivée des européens. Mais il existait sous différentes formes. Certains pays du continent avaient effectivement leur propre système d’esclavage. Des personnes pouvaient être réduites en esclavage après avoir commis un crime, pour rembourser une dette ou en étant prisonnier de guerre. Mais ces formes d’esclavages étaient bien différentes de celle qui fut instaurée plus tard.

  • La plupart des personnes réduites à l’esclavage était des prisonniers de guerre
  • Dans certains royaumes, quelques temps en esclavage servaient de punition pour certains crimes
  • Dans certains cas, les personnes réduites à l’esclavage pouvaient travailler pour acheter leur liberté
  • Les enfants des personnes réduites à l’esclavage ne devenaient pas automatiquement esclaves à leur tour

Alors que l’exploration et la colonisation devenaient des intérêts majeurs au cours de ce siècle, l’Afrique devint le point principal. Les portugais furent les premier à arriver en Afrique en 1441, mais les africains commerçaient avec les musulmans bien avant qu’aucun européens n’atteignent le continent africain. Depuis le début, les liens entre l’Europe et l’Afrique étaient économiques. Elles échangeait des biens comme des bijoux en cuivre et en laiton contre des produits comme des épices, des vêtements, des perles, et des esclaves (dans le cadre du réseau sur le continent africain).

Représentation des relations commerciales entre les musulmans et l'empire malien

Le commerce entre l’empire du Mali et les musulmans était très développé

L’esclavage domestique était courant en Afrique, et bien avant l’arrivée des européens, on pouvait vendre et acheter des esclaves, des Hommes. Cela étant, cet esclavage en Afrique était bien différent de la forme d’esclavage instauré par les européens. L’esclavage n’était alors pas basé sur une idéologie raciste ; c’était un moyen de trouver des ressources pour répondre à des besoins économiques. Comment savoir alors que ce que l’Afrique voyait comme de l’économie pure serait détourné en un chapitre synonyme d’horreur et d’oppression ?

« L’esclavage n’est pas l’Histoire de l’Afrique. L’esclavage a freiné l’Histoire de l’Afrique. »
Allan Hope, poète, acteur et activiste Rastafari jamaïcain

Sources : Africa Before Transatlantic Slavery, African Peoples Before Captivity, Africa Before The Slave Trade

Voir aussi

Citation

Nelson Mandela à propos de l’éducation

31 Mar

« L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde. »

Photo de Nelson Mandela

« Education is the most powerful weapon which you can use to change the world. »

C’est peut-être aussi ce que Kery James dit avec ses mots dans Banlieusards.

Apprendre, comprendre, entreprendre, Même si on a mal
S’élever, progresser, lutter, même quand on a mal […]

Photo illustratrice

L’évolution par l’éducation !

Quelques huiles végétales et leurs bienfaits pour les cheveux afro

18 Mar

Vous vous y perdez avec toutes les huiles qu’on vous conseille ? J’ai fait pour vous une petite liste des huiles les plus conseillées pour nos cheveux afro.

1 – L’huile d’amande douce

Photo d'amande

Choisissez l’amande douce pour ses vertus hydratantes

L’huile d’amande douce hydrate le cheveu et permet de conserver cette hydratation. Elle apaise aussi le cuir chevelu.

Un allié pour :

  • les cheveux secs
  • les pointes sèches
  • éviter les fourches

2 – L’huile de jojoba

Photo de graine de jojoba

Choisissez le jojoba pour son action réparatrice

L’huile de jojoba hydrate, nourrit, répare et protège le cheveu. Elle vous sera très bénéfique si vous avez les cheveux abîmés.

Un allié pour :

  • les cheveux cassants
  • les cheveux abimés par les défrisages, sèche-cheveux, fers à lisser, etc.
  • les cheveux gras (elle réduira la production de sébum)

3- L’huile de ricin

Photo de graine de ricin

Choisissez l’huile de ricin pour fortifier vos cheveux

L’huile de ricin, aussi appelée huile de castor, assouplit les cheveux secs et fragiles. Si vous l’appliquez sur votre cuir chevelu, l’huile aura fortifiera vos cheveux et accélèrera leur (re)pousse.

Un allié pour :

  • les cheveux secs
  • les cheveux cassants

4 – L’huile d’olive

Photo d'olives

Choisissez l’olive pour assainir vos cheveux

L’huile d’olive (extra vierge) est hydratante elle aussi mais a de nombreuses vertus. Elle réduira la chute de vos cheveu. Elle est aussi assainissante avec ses propriétés antibactérienne et antifongique.

Un allié pour :

  • éviter les pellicules
  • éviter les poux

5 – L’huile de coco pure

Photo d'huile de coco

Choisissez l’huile de coco pure pour son action nourrissante

L’huile de coco pure est très pénétrante. Les cheveux secs et abîmés l’aimeront pour ses vertus nourrissantes et hydratantes.

Un allié pour :

  • les cheveux cassants
  • éviter les fourches

6 – L’huile d’avocat

Photo d'avocats

Choisissez l’avocat pour favoriser la pousse de vos cheveux

L’huile d’avocat est conseillée pour favoriser la pousse des cheveux, les fortifier et leur apporter de la brillance.

Un allié pour :

  • les cheveux secs

Et il existe tant d’autres huiles ! Huile de baobab, huile de germes de blé, huile d’argan, de monoï… Personnellement, j’aime beaucoup les descriptions des huiles sur Aroma-Zone. Elles sont très complètes. Si vous voulez plus d’infos sur les huiles citées ci-dessus ou sur d’autres huiles, je vous conseille leur site.

Comment les choisir

Pour moi, pour trouver les huiles qui nous vont, il faut en tester plusieurs. Dans tous les cas, avoir des huiles de qualité, des huiles avec toutes leurs propriétés, il faut les choisir bio et pressée à froid.

Comment les utiliser

Attention ! Si vous appliquez une huile sur des cheveux secs comme de la crème, vous n’en tirerez pas les bienfaits. L’huile seule n’hydratera pas vos cheveux. L’huile ne pénètrera pas comme une lotion ou de l’eau… Voici des conseils pour utiliser vos huiles en leur permettant d’agir en profondeur sur vos cheveux.

En vaporisateur

Photo de vaporisateur pour cheveux

Le vapo, un allié pour votre routine

Le vapo est un incontournable pour le soin des cheveux afro. Dans un vapo, l’eau hydratera vos cheveux et permettra à l’huile de pénétrer réellement le cheveu pour lui apporter le soin que vous voulez. Vous pourrez sceller les effets de votre vapo en appliquant pour finir une lotion capillaire.

Comment le préparer ? Chacune sa recette !

  • 3/4 d’eau de source + 1/4 d’huile végétale
  • 4/5 d’eau minérale + 1/5 d’huile végétale
  • 1/2 d’hydrolat de plante + 1/2 d’huile végétale
  • avec ou sans glycérine, mais jamais plus d’1/10 du vapo au risque d’avoir les cheveux collants
  • avec ou sans huile essentielle
  • avec ou sans gel d’aloe vera

Testez différentes combinaisons, différentes huiles, différentes fréquences d’utilisation pour trouver celle qui vous ira le mieux, pour trouver votre routine capillaire comme on dit. Pour juger de la fréquence, je ne me fixe plus un rythme particulier ; j’écoute mes cheveux. S’ils me semblent secs, je les hydrate et pour l’instant ça me réussit.

En bain d’huile ou en masque

Photo d'une femme faisant un bain d'huile

Appliquez un bain d’huile sur vos cheveux pour un soin en profondeur

Humidifiez légèrement vos cheveux, mélangez les huiles de votre choix dans un bol, chauffez les au bain marie puis appliquez ce mélange sur vos cheveux. Vous pouvez aussi ajouter les huiles de votre choix à vos masques ou après-shampooings pour compléter les effets de ces produits. Laissez poser votre bain d’huile ou votre masque quelques heures voire tout une nuit.

Les cheveux crépus créant très peu de sébum ont tendance à être très secs, c’est pour cela qu’il est utile de les nourrir en profondeur avec des bains d’huile.
Source : Bains d’huile pour une coupe afro de rêve sur Jolies-momes.fr

Voir aussi

Yinka Shonibare, MBE, artiste britannique contemporain

21 Fév

Yinka Shonibare est un artiste britannique contemporain. Il touche à plusieurs formes d’art, de la peinture à la vidéo en passant par la sculpture.

Photo de Yinka Shonibare, MBE

L’artiste Yinka Shonibare, MBE

Yinka Shonibare est né à Londres. Sa famille s’installe à Lagos, au Nigéria, lorsqu’il a 3 ans. Il retournera plus tard à Londres pour y étudier les beaux-arts à la Faculté des Arts de Byam Shaw (le « Byam Shaw College of Art » qui a changé de nom depuis), puis à l’Université de Goldsmiths (le « Goldsmiths College« ) où il obtient un Masters of Fine Arts (MFA), diplôme des beaux-arts, qui lui permet de faire partie de la génération des « Jeunes Artistes Britanniques« . Il vit et travaille aujourd’hui à Londres (dans le East End plus précisément, pour les connaisseurs de la ville).

Au cours des dix dernières années, Yinka Shonibare s’est fait connaître pour ses recherches sur le colonialisme et la période post-colonialiste dans le contexte de mondialisation actuel. Yinka traite en parallèle ces problématiques là et celles liées aux races et aux classes sociales, à travers la peinture, la sculpture, la photographie et, depuis assez récemment, la vidéo et des performances.

En passant par toutes ces formes d’art, Yinka Shonibare analyse plus précisément la construction de l’identité et des relations, aussi étroites que complexes, entre l’Afrique et l’Europe, ainsi que leurs histoires économique et politique respective. En mêlant histoire de l’art et littérature occidentale, il nous interpelle sur ce qui, aujourd’hui, constitue notre identité collective actuelle. Se définissant lui-même comme un hybride « post-colonial », Yinka Shonibare remet en question le sens même de la définition culturelle et de la nation.

Photo de la sculpture "Champagne Kid" par Yinka Shonibare

Champagne Kid, Yinka Shonibare, 2013

En 2002, Okwui Enwezor, spécialiste de l’art contemporain africain, lui commande une création spécialement pour la Documenta 10, dont il était responsable. C’est à cette occasion que Yinka Shonibare crée son oeuvre « Gallantry and Criminal Conversation« , oeuvre qui le propulsera sur la scène internationale. Certaines de ses oeuvres ont notamment été exposées lors à la Biennale de Venise mais aussi dans des musées de renommée mondiale.

En 2004, Yinka Shonibare faisait partie des nominés au prix Turner. Il a également été élevé au rang de membre de l’Ordre de l’Empire britannique (en anglais « Most Excellent Order of the British Empire« , abrégé MBE). Il décide alors d’ajouter ce titre à son nom d’artiste : Yinka Shonibare, MBE.

Photo réalisée par Yinka Shonibare

« The Sleep of Reason Produces Monsters », Yinka Shonibare, 2008

Il commence en septembre 2008, au Musée d’Art Contemporain de Sydney, une exposition que l’on retrouvera plus tard au Musée de Brooklyn à New York (en juin 2009) et au Musée de l’Art Africain de la Smithsonian Institution, institut scientifique américain, à Washington (en octobre 2009).

En 2010, son oeuvre Le Bateau de Nelson en Bouteille (en anglais, « Nelson’s Ship in a Bottle« ) sera la première commandée par la Grande-Bretagne. Vous pouvez la retrouver au quatrième socle du Trafalgar Square.

Photo de la sculpture "Nelson's Ship in a Bottle"

Nelson’s Ship in a Bottle, Yinka Shonibare, 2010

En 2013, Yinka Shonibare est élu « Royal Academician » par la Royal Academy of Arts (institution britannique qui oeuvre pour la promotion des arts visuels à travers différents types d’événements) dont il devient ainsi membre.

Source

Coiffure pour homme afro : la petite afro

12 Fév

Vous avez de beaux cheveux frisés ou crépus mais n’avez pas envie de les avoir long ? La petite afro sera un bon compromis pour vous !

Des hommes noirs avec une petite afro

Photo de l'acteur Corbin Blue

Corbin Blue et sa petite afro

Photo de l'acteur Denzel Washington avec une petite afro

La petite afro par Denzel Washington

Comment vous coiffer ?

  1. Après votre shampoing, les cheveux encore humides, appliquez  une crème capillaire (soin conditionner, crème hydratante, ou autres)
  2. Démêlez vos cheveux à l’aide d’un peigne à dents larges
  3. Mettez du gel, de la racine à la pointe de vos cheveux
  4. Donnez plus de volume et modelez vos boucles avec les doigts pour obtenir le résultat que vous souhaitez
  5. Laissez sécher à l’air libre, tout simplement

Pour quelle forme de visage et quel type de cheveu ?

La petite afro est une coupe qui convient à tous les visages peu importe la densité de vos cheveux. Pratique.

Photo du chanteur Eric Benett

La petite afro va aussi très bien au chanteur Eric Benett

Quels produits utiliser pour une petite afro ?

Des soins pour hydrater vos cheveux et du gel pour définir les boucles. Vous pouvez aussi utiliser des produits coiffants (laits, crèmes, etc.) qui vous aideront à définir vos boucles.

Source

Voir aussi