Archive | Economie RSS feed for this section

Bertin Nahum : un des 10 entrepreneurs high-tech les plus révolutionnaires

3 Nov

Complétez la suite : Steve Jobs, Mark Zuckerberg, James Cameron et … Bertin Nahum ! Bertin Nahum est effectivement 4ème dans le classement des « 10 entrepreneurs high-tech les plus révolutionnaires ».

Bertin Nahum, le 4ème entrepreneur high-tech le plus révolutionnaire

Bertin Nahum est un ingénieur issu de l’Institut national des sciences appliquées de Lyon. Il a travaillé dans différentes sociétés spécialisées en robotique chirurgicale avant de participer à la création de l’entreprise Medtech, spécialisée dans l’assistance robotique à la chirurgie. Il est l’actuel PDG de Medtech.

Le classement des « 10 entrepreneurs high-tech les plus révolutionnaires » est réalisé par la revue canadienne Discovery Series. En lui attribuant la 4ème place dans son classement, la revue récompense  Bertin Nahum et Medtech pour la création du robot Rosa. Ce robot assiste les chirurgiens lors d’interventions particulièrement délicates sur le cerveau. 

«C’est une sorte de GPS si vous voulez. Grâce à cette machine, l’opérateur va pouvoir atteindre avec précision une zone du cerveau et au lieu d’effectuer l’opération à main levée, c’est le bras du robot qui va agir, explique le PDG. Cela peut s’avérer très utile pour poser une électrode ou réaliser la ponction d’une tumeur», ajoute t-il.
Citation tirée du Figaro

Bertin Nahum, PDG de Medtech, et le robot Rosa

D’après Bertin Nahum, c’est un chirurgien canadien qui aurait contribué à faire connaître Rosa. Dans l’interview réalisée pour le site Atlantico, il explique d’ailleurs que le marché étranger a, de façon générale, été plus ouvert à son innovation.

 « Je dirais que l’avantage que l’on retrouve aux Etats-Unis, en Asie ou au Moyen-Orient est le fait que nos interlocuteurs finissent par s’affranchir de notre origine, qui l’on est d’où l’on vient, pour se concentrer uniquement sur la qualité de nos produits ainsi que sur notre capacité à le distribuer. »
Lire l’interview en entier

Sur le site Consulendo, André Letowski, expert dans le domaine de l’entrepreneuriat,  nous explique par ailleurs que « la création d’entreprises innovantes en France dépend souvent de la subvention publique ; dans d’autres pays, elle repose plus facilement et plus directement sur des capitaux privés. Dans le cas de la montée en capital des start-up technologiques françaises, le capital privé arrive trop tardivement dans ce processus. »

 Ce n’est pas la première fois qu’une innovation française rencontre d’abord son succès à l’étranger. Espérons donc que ces exemples et celui de Bertin Nahum contribuera à mettre au point de nouveaux moyens de promouvoir l’innovation en France. Espérons aussi qu’un jour les preneurs de décisions (ou au moins la majorité d’entre eux) sauront, comme dans les pays qui prônent le « leadership », voir le potentiel avant tout.

Voir aussi

Ursula Burns, Présidente et directrice générale de Xerox

15 Août

Ursula Burns a rejoint Xerox en 1980 en qualité d’Ingénieur mécanique stagiaire, avant d’occuper par la suite différents postes liés au développement de produits et à la planification. De 1992 à 2000, elle dirige les activités de télécopie et solutions bureautiques couleur, ainsi que les activités de copieurs bureautiques réseaux. En 2000, elle est nommée Vice Présidente Senior, Corporate Strategic Services, et prend en charge la gestion de la production et de la chaîne d’approvisionnement.

En 2002, elle devient Présidente de la division Xerox Business Group Operations et dirige la recherche mondiale, le développement, le marketing et la mise sur le marché des produits du Groupe.

Ursula Burns

Ursula Burns est nommée CEO de Xerox en juillet 2009 puis Chairman en mai 2010.

Conjointement au conseil d’administration de Xerox, Ursula Burns est également membre du conseil d’administration d’American Express. Elle intervient par ailleurs en qualité de consultante auprès d’associations et d’organisations américaines à but non lucratif parmi lesquelles FIRST (For Inspiration and Recognition of Science and Technology), National Academy Foundation, MIT, l’Université de Rochester et le Comité Olympique des Etats-Unis. En novembre 2009, Ursula Burns est nommée par Barack Obama à la tête du programme national d’éducation de la Maison-Blanche en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques.

Xerox

Ursula Burns